Monday
21
October

Papiers s’il vous plait !!!

bidens-gold-fever-jauneQui ne s’est jamais senti désarmé, voire « un peu bête » devant les noms savants, alambiqués de nos chers amis les végétaux ?

–  « Le quoi » ?

– « Le GYMNOCLADUS dioica je te dis »

– « Tu peux pas parler français, je comprends rien…. »

Et bien non, la langue officielle en botanique est le latin, tous les végétaux sont régis par le code international de la nomenclature botanique, et ce, afin que chaque protagoniste puisse se comprendre, qu’il soit français, canadien, australien ou chinois…..C’est en 1753 que Carl Von Linné publia un ouvrage intitulé Species plantarum où 8000 plantes furent référencées.

Tout d’abord:

* Le genre: celui-ci commence toujours par une majuscule et désigne le nom générique. Ex: Corylus.

* L‘espèce : commence toujours par une minuscule et désigne le nom spécifique. Ex: avellana

L’ensemble des deux termes indique le nom du végétal, dans ce cas Corylus avellana (noisetier commun)

* L‘hybride: c’est le croisement entre deux espèces du même genre et est désigné par la lettre « X ». Ex: Juniperus x media.

* Le cultivar: c’est le résultat d’une sélection où les caractères les plus intéressants ont été conservé (vigueur, floraison..). Il est écrit entre guillemets. Ex: Bergenia cordifolia ‘Eroica’

* La famille: Regroupe les végétaux ayant des caractères communs. Se termine par  » eae ». Ex: Pinaceae.

* Le nom vernaculaire: C’est le nom commun de la plante en Français.

Voilà pour ces quelques clés de compréhension. En botanique il faut rester humble, travailler la reconnaissance des végétaux régulièrement….la liste des plantes à connaître est infinie !!