Wednesday
07
August

Des plantes carnivores…

utriculaireDans le plan d’eau de Pratgraussals, visible à la surface tout en restant discrète, se trouve une plante aquatique carnivore qui possède des pièges à insectes très sophistiqués. Il s’agît de la grande Utriculaire (Utricularia australis).

En effet, une plante peut être qualifiée de carnivore quand trois critères sont réunis : Attirer, capturer et manger une proie.

Description :

La petite Utriculaire est une plante plus ou moins fixée au fond, à tiges hautes de 5 à 25 cm, grêles, et de 2 types : soit des rameaux libres et flottants, à feuilles longues de 3 à 10 mm, vertes, en forme de cercle et palmées à segments plus ou moins fins et avec ou sans utricules, soit des rameaux blanchâtres, habituellement fixés à la vase, à feuilles réduites et incolores et à utricules de 2 mm de longueur. L’inflorescence est haute de 4 à 15 cm, à 2-6 fleurs jaunes pâles.

Particularités:

Elle se trouve dans certaines mares ou étangs de climat tempéré. Pendant les périodes froides, la plante se replie sur elle-même pour former un turion, sorte de petite boule qui va couler au fond de l’eau. Quand les températures remontent la plante reprend sa croissance et regagne peu à peu la surface.
Elle produit de petites fleurs jaunes du printemps à la fin de l’été.

Les pièges les plus sophistiqués des plantes carnivores sont les pièges à aspiration des Utriculaires : Les feuilles transformées en piège ont la forme d’une petite outre ovale (d’où le nom d’utriculaire) qui produit une aspiration rapide dès qu’un insecte passe à proximité des minuscules poils entourant l’entrée de l’outre. Le piège entraîne la proie et l’eau vers l’intérieur,  l’utricule évacue ensuite l’eau et la proie sera  rapidement digérée pour que le piège puisse fonctionner à nouveau.
Il est malheureusement très difficile d’observer le phénomène sans microscope car les proies capturées seront à la taille des pièges.

Cette plante est un « bio-indicateur » : sa présence indique une bonne qualité des eaux.