Monday
26
August

Terriers de lapins

terrier-pratraussalsLe Lapin de Garenne est un animal très commun, malgré son air innocent et sa faible taille, il est le champion quand il s’agît de tondre la végétation car il ne mange que des plantes (tiges, racines et feuilles). Il peut empêcher la régénération naturelle des forêts et causer des dégâts importants sur des aménagements paysagers urbains. Les jeunes arbres périssent car il coupe leurs pousses et pèle leur écorce tendre. Les jardiniers sont souvent amenés à mettre en place des protections (au parc urbain de la Renaudié par exemple…). Crépusculaire et nocturne il peut sortir de son terrier dans la journée s’il n’est pas trop dérangé. Silencieux, il lui arrive de frapper le sol avec ses grandes pattes postérieures en signe de danger. Il court vite mais, manquant de résistance, il fait de nombreux crochets pour échapper à son poursuivant avant de se réfugier sous terre. Le lapin passe une grande partie de sa vie dans son terrier qui peut-être complexe et comporter de nombreux orifices. Les pattes antérieures sont utilisées pour creuser tandis que les postérieures sont utilisées pour rejeter les déblais.
Afin de favoriser l’implantation du lapin de garenne sur la base de loisirs de Pratgraussals, des terriers artificiels ont été créés en 2012. Des palettes protégées par une toile imperméabilisée ont été recouvertes de terre. Cette technique bien connue des chasseurs permet de coloniser certains espaces où l’espèce a du mal à s’implanter. Comme vous pourrez le voir, ces terriers sont habités : les trous visibles sont des entrées et la présence de crottes rondes est significative.

info + : La fécondité du lapin est impressionnante : chaque lapine peut avoir 3 à 5 portées de 3 à 7 petits par an mais il faut savoir que le nombre de lapereaux qui survivent à la fin de la belle saison dépasse rarement 9 par femelle.