Sunday
25
November

Quercus velutina

Quercus velutina
Chêne des teinturiers
Fagaceae

Cette espèce fut décrite en 1785 et introduite en Europe dès 1800. Originaire des états de l’est des États-Unis, il peut atteindre 40 m de hauteur. Sa couronne est ouverte, largement étalée ou étroite. Le tronc est généralement droit, à l’écorce noire/brune, profondément fissurée. Les feuilles, caduques, sont pourvues d’un revêtement plus ou moins dense de poils pelliculeux, relativement persistant sur l’ensemble du limbe (partie à la base du pétiole) d’où son nom, venant du latin velutinus signifiant « couvert de poils fins, dressés et doux ».
C’est une espèce adaptable, relativement indifférente à la nature du sol. Par contre il est très intolérant vis-à-vis de la concurrence d’autres espèces, du couvert et de l’ombre. Il supporte mal la transplantation, il est donc préférable d’installer ce chêne à partir de glands ou plus couramment, à l’aide de très jeunes semis bien préparés.
Le bois de sa ramure est très cassant et sa tendance naturelle à développer des têtes fourchues nécessite attention et élagage.
C’est une espèce très décorative, surtout au printemps lorsque les jeunes feuilles de couleur rouge contrastent avec les longs chatons mâles (les plus longs du genre Quercus).
Le bois est dur, lourd, solide, durable apprécié en construction, charpenterie, pour les piquets de clôture et le bois de chauffage.
Cet arbre est connu pour la teinture jaune extraite de l’écorce, appelée quercitron. Cette écorce, riche en tanin, est utile pour le tannage des cuirs, et constituait la base de toute une activité industrielle.