Monday
26
November

Quercus robur

Quercus robur
Chêne pédonculé
Fagaceae

Arbre à feuillage caduc dont la hauteur peut varier de 30 à 50 m avec un tronc pouvant atteindre 3m de diamètre, voire plus. Couronne large, étalée et irrégulière, formée de branches fortes, coudées, tortueuses finissant sinueuses, dégarnies jusqu’aux extrémités, donnant ainsi à la couronne un aspect très aéré. Tronc droit et élancé.
Ayant colonisé la quasi totalité du continent européen depuis la fin de la dernière glaciation, le chêne pédonculé est omniprésent en Europe. Pilier de la religion celtique, il est indissociable de l’histoire, de la culture et de l’économie européennes. Chargé de mythes et de symboles, il est toujours très présent dans l’imagerie populaire et jamais un espèce européenne n’a autant été utilisée, comme en atteste la multitude de constructions, de mobiliers, d’objets les plus divers ayant contribué au développement de la civilisation du vieux continent. Il partage cet héritage avec l’autre grande espèce européenne, bien distincte, Q.petraea, avec laquelle il est, malheureusement, confondu.
C’est un espèce pionnière, peu exigeante mais qui ne supporte pas les sols secs surtout s’ils sont calcaires. Rustique, c’est une essence forestière incontournable, comme l’indiquent les quantités de bois fournies, les plus élevées du continent, toutes essences confondues.
C’est une espèce très longévive et plusieurs arbres millénaires vivent encore en Europe. Ils sont bien connus, répertoriés et font partie du patrimoine historique.
Le port de ce chêne est majestueux. Il en impose davantage par sa masse et son ampleur, plutôt que par la coloration du feuillage. L’écorce est d’abord lisse, grise puis brun foncé à noirâtre, se fissurant longitudinalement. Elle devient très dure et épaisse.
L’épithète « pédonculé » vient du long pédoncule qui relie la cupule au rameau. L’épithète « robur » signifie « force » car cet arbre est longévif, robuste et son bois dur.