Monday
14
October

Lutte contre l’Ambroisie

SONY DSCAu début du mois, il a été observé route de Castres l’ambroisie à feuille d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.), très envahissante mais surtout très allergisante. Cette plante est très répandue dans la région Rhône-Alpes où il a été mise en place une véritable politique de lutte. Originaire d’Amérique du Nord, elle est de la même famille que le tournesol et peut former un buisson qui peut atteindre un mètre de haut.
Ce n’est pas le contact direct avec la plante qui est à craindre, mais celui avec son pollen. En effet, il provoque chez 6 à 12% de la population  des réactions allergiques. Il suffit de 5 grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent. Ces derniers peuvent varier d’une personne à l’autre et peuvent se caractérisent par un rhume, une conjonctivite, une toux sèche, une difficulté à respirer et parfois des atteintes cutanées. Cette allergie peut se révéler parfois très grave chez les personnes sensibles.
Contrairement aux rhumes des foins qui surviennent en mai-juin, les allergies à l’ambroisie commencent en général vers la mi août et peuvent se prolonger jusqu’en octobre, avec un maximum d’intensité en septembre. C’est une des rares plante provoquant des allergies à cette époque, le diagnostic est donc assez facile a faire.
Que faire si je trouve de l’Ambroisie ?
Agissez immédiatement, munissez vous de gants et détruisez les pieds en évitant les repousses. Il est préférable de mettre les plantes en déchetterie dans des sacs hermétiques pour qu’elles soient incinérées.