Tuesday
05
June

Les oiseaux au fil du Tarn

bergeronnette-des-ruisseaux

Le long du Tarn, une balade de 30 mn au pied des fortifications du Palais de la Berbie ou croisière en gabarre de 2h jusqu’à Aiguelèze vous est proposée. Laissez-vous conter l’histoire de la rivière Tarn et séduire par ses points de vue remarquables. Au fil  de l’eau,  vous aurez probablement la chance d’apercevoir :

Le héron cendré – L 90 à 98 cm
Nul besoin de décrire ce grand oiseau majestueux qui fréquente n’importe quelle zone humide et niche dans de grands arbres qui bordent la rivière.  Il  peut rester des heures à l’affût, attendant qu’un batracien, un poisson ou un reptile passe à portée de son bec. Cette espèce protégée peut vivre 25 ans !

La Bergeronnette de ruisseaux – L18 à 19cm
C’est la seule bergeronnette aux pattes rosées. Elle est vêtu d’un manteau et d’un dos gris contrastant avec les ailes brunâtres plus sombre. Les mâles ont la gorge noire, et le dessous jaune vif, tandis que la femelle possède les côtés du ventre plus blancs et la gorge blanche plus ou moins marquée de sombre. Cette espèce est liée aux eaux courantes pour sa reproduction. Elle fabrique son nid dans un creux, entre des pierres ou des racines à proximité du rivage. Son régime est composé d’insectes et de larves.

La Bergeronnette grise – L 18 cm
Plumage noire et blanc aux contrastes prononcés, courses rapides, petits pas pressés complété par des hochements de tête …  Cet insectivore a plusieurs stratégies pour se nourrir: picorer, capturer en vol ou rechercher les insectes échoués le long des berges.

Le héron bihoreau
Vous reconnaitrez ce petit héron trapu migrateur à son dos noir, son ventre pâle et sa longue huppe blanche retombant sur son cou. Vous pourrez l’observer souvent en grand nombre le matin et le soir sur ses lieux de pêche.

Le héron pourpré
Plus sombre et plus petit que le H. cendré, c’est un oiseau rare qui niche en colonies dans les roseaux. Quatre à cinq couples de pourprés élisent domicile chaque année entre Aiguelèze et Albi, à la plus grande joie des ornithologues.

Le milan noir
Un rapace au plumage sombre, de grande envergure qui plane souvent au dessus des eaux pour se nourrir de poissons morts qu’il attrape avec ses serres, parfois juste à côté des gabares.

Le busard saint martin
Svelte, à longues ailes et longue queue, il vole en général très bas, avec les ailes en V très ouvert. Il niche à terre dans les bruyères, marais …

Le martin pêcheur
Reconnaissable avec ses couleurs vives, le martin pêcheur est un oiseau de très petite taille au vol rasant, très rapide. Son cri perçant, aigu et prolongé permet souvent de le repérer. Il vit au bord de l’eau et creuse un terrier dans les berges.