Wednesday
20
May

Les amphibiens albigeois

triton-et-salamandre-001Sur Albi il est possible, avec un peu d’attention, d’observer 6 amphibiens sur les 15 présents en Midi-Pyrénées. Tous les amphibiens suivants sont facilement observables sur les espaces naturels et dans certains parcs.

Grenouille verte: La grenouille verte est la plus commune des grenouilles, visibles dans les mares, les étangs, dans certains cours d’eau comme le Caussels.

C’est une espèce insectivore très commune, qui hiberne au fond de l’eau ou près des berges, elle est très bruyante même en plein jour. La coloration est généralement verte (parfois brune) avec des tâches noires sur le dos et la peau est très lisse. Grenouille agile: Svelte et élancée, capable de sauter à 2 mètres, sa coloration dorsale est brun verdâtre. Elle se confond avec la grenouille verte généralement plus grosse. Si lorsque la jambe est étendue vers l’avant le talon dépasse le museau, il s’agît bien d’une grenouille agile. Elle fréquente les bois de feuillus et leurs lisière ainsi que les mares entourées de végétation sauvage. Rainette méridionale: Petit amphibien très élégant de couleur vert fluo (une coloration brune n’est pas rare) bande noire continue qui part de l’oeil et s’étend jusqu’aux pattes arrières. Cette espèce aux facultés adhésives est considérée « urbaine » car elle se retrouve aussi bien aux abords de mares temporaires que dans des jardins ou sur des terrasses…. a reproduction a lieu de mars à mai et s’ils sont bien pourvus en végétation des fossés ou des ornières en eau  suffisent. Elle mange des insectes (fourmis, mouches…) et vit de 6 à 7 ans. Crapaud commun: Il se différencie des grenouilles par son aspect grumeleux et ses glandes à venin (irritant pour l’homme) derrière les yeux (appelées glandes parotoïdes). Leur vie est terrestre mais ils se rendent dans des points d’eau peu profonds pour se reproduire. Le crapaud est fidèle à son site de reproduction et il est commun en forêt comme dans les milieux urbanisés. C’est un insectivore consommé par les serpents. Triton palmé: De petite taille (8 à 9 cm) et de coloration marron claire, le triton palmé adulte respire grâce à des poumons et non à l’aide de branchies. Il doit donc remonter à la surface pour respirer. Il se nourrit d’insectes, de crustacés, d’ œufs d’amphibiens et vit environ 12 ans. Facilement visible dans la mare de la Mouline mais s’adapte à de nombreux milieux comme des mares temporaires. Salamandre tachetée: Impossible à confondre avec sa robe noire tachetée de jaune, elle est active la nuit et se nourrit de vers, de papillons de nuit, limaces ou araignées. La salamandre vit essentiellement sous terre, sous des pierres ou des racines, généralement à moins de 100m des sites de ponte. Les adultes retournent dans ce refuge après chaque excursion nocturne. Quand elle est manipulée elle sécrète un liquide venimeux qui peut causer une douleur s’il y a contact avec les yeux. Espèces potentiellement présentes mais pas encore observées: Crapaud calamite Pelodyte ponctué