Wednesday
23
May

Le Rond-Point de l’école des Mines

dscn9732Peu de gens savent que le Marranel était, il y a fort longtemps, une zone semi-marécageuse. Le lieu d’implantation de ce Rond Point a donc fortement déterminé le choix des végétaux.
La prédominance d’arbres et arbustes hydrophiles n’est pas innocente, elle constitue un clin d’œil au passé. L’objectif de cet aménagement est de symboliser les milieux humides par la création « d’un jardin de Saules ».

Les dimensions importantes de ce giratoire (50 mètres de diamètre), permettent l’implantation d’arbres à fort développement comme le Saule Pleureur, accompagné d’arbustes moins imposants.

6 variétés des saules, de couleurs et tailles différentes ont donc été sélectionnées : pour leur taille, leur forme, la couleur des feuilles, des chatons ou encore de l’écorce.

(Salix alba « tristis », Salix babylonica « Tortuosa », Salix viminalis, Salix purpurea « Nana », Salix exigua, Salix rosmarinifolia, Corylus maxima « purpurea »)

Le saule pleureur « Doré » et le saule à fleur de Romarin offrent des chatons décoratifs,  le Saule tortueux nous fait don de la grâce de ses rameaux vrillés alors que le saule des coyotes met en avant l’élégance de ses soyeuses feuilles argentées.
La couleur des rameaux participe aussi l’harmonie des couleurs : l’écorce de l’Osier des vanniers (Salix viminalis) est jaune orangé en hiver et les rameaux du saule pourpre sont rougeâtres et luisants.
Même la haie est fabriquée à partir de branches d’osier vivant harmonieusement croisées.