Thursday
24
April

La Huppe fasciée

huppe

La huppe fasciée est un oiseau qui ne laisse pas indifférent et qui ne peut être confondu. Le nom de ce migrateur transsaharien vient de son cri : « houp-houp-houp ». Possédant une magnifique crête rousse terminée de noir, son plumage est roussâtre tandis que la queue et les ailes sont noires et blanches. La Huppe fasciée est commune en Europe, Afrique du Nord et subsaharienne, Madagascar et Asie. En France elle est ce qu’on appelle un nicheur estivant : présente dès le printemps après un hiver passé dans des contrées plus chaudes, elle repartira dès la fin de la nidification, en août (ou septembre). Le nid est installé dans une cavité naturelle (trou dans un arbre, un mur ou encore une falaise…) et parfois même dans des nichoirs adaptés.

La Huppe qui est plus souvent entendue que vue et se pose souvent à découvert pour lancer son cri typique. Préférant les zones au sol nu et à l’herbe rase pour s’alimenter, elle se nourrit en marchant et en donnant de brefs coups de bec. Cette espèce est insectivore, utilisant le long bec courbé pour trouver et extraire les larves et les cocons du sol. Elle consomme des grands criquets, des scarabées, chenilles, termites, fourmis, sauterelles, millepattes et araignées.

Cette espèce est souvent vue aux alentours des villages, dans les fermes et les cultures, aux lisières des forêts ou des bosquets ouverts

La plaine des sports de la Guitardié, la plaine de la Mouline, le Parc de la Renaudié et la base de loisirs de Pratgraussals sont autant de sites où vous pourrez apercevoir ce magnifique oiseau.