Friday
22
August

Graphiques et élégantes

preleLes prêles sont parmi les plantes les plus primitives ayant commencé à coloniser la terre en même temps que les mousses, il y a 300 à 400 millions d’années. Les calamites du carbonifère (entre 280 et 340 millions d’années étaitent de véritables arbres, ces prêles pouvait atteindre 30 mètres de haut pour un tronc de 1 mètre de diamètre… Ils ont donné naissance aux gisement de charbon et de houille. Les prêles que nous observons encore de nos jours sont bien plus petites mais elles ont gardé leur caractère primitif.

 

Elles sont très simple à reconnaître : des tiges aériennes dressées et cannelées qui portent à chaque nœud un verticille de petites feuilles soudées à leur base. La plupart du temps dépourvue de chlorophylle, ces feuilles ne peuvent assurer la nutrition de la plante. C’est à la tige que revient cette fonction. La plupart des espèces de prêles(10 espèces représentées en France) possèdent sur leurs cellules épidermiques une membrane très silicifiée très abrasive. Au moyen-âge la prêle était utilisée pour polir les métaux lors des travaux fins des bois d’ébénisterie.

Si elle peut être utilisée pour récurer les casseroles elle possède de nombreuses vertus médicinales et peut même être utilisée sous forme de purin en agriculture biologique pour lutter contre certaines maladie cryptogamique.

 

Cette plante surprenante est visible sur de nombreux espaces publics, et notamment à Pratgraussals mais c’est en pot qu’elle interpelle le plus car le contraste est à la fois graphique et élégant.