Wednesday
11
February

Fleurs de coudrier

coryllus-avellana Le noisetier ou coudrier est un arbrisseau caduque composé de plusieurs troncs fins (touffe de 10 à 12 branches). Son allure ressemble à celle des arbres qui poussent en cépée. Rustique et relativement commun, le noisetier fleurit de janvier à mars selon les région, et ses inflorescences sont facilement identifiables. La fleur mâle est d’ailleurs communément appelée châton (terme botanique qui désigne l’inflorescences de certains végétaux.) D’aspect pendant et parfois ovales, les châtons annoncent l’arrivée du printemps car ils apparaissent avant les feuilles. Ils sont autant de petites fleurs unisexuées réunies en inflorescences, qui contiennent le pollen, souvent très abondant.

Les fleurs mâles sont de longs châtons de 6-7 cm, pendants et jaunes, qui apparaissent en février par groupes de 2 à 4, les femelles dressées et sessiles, peu voyantes, qui ne se manifestent que par les stigmates rouges. Pour pouvoir donner des fruits le noisetier ne doit pas être isolé car il est autostérile, il lui faut bénéficier d’une fécondation croisée. Si vous souhaitez obtenir une bonne récolte de noisettes il est indispensable de multiplier les chances de pollinisation, ce qui signifie de planter différentes variétés de noisetiers, à des distances réduites. Le noisetier peut se multiplier par marcottage et il est en pleine production à partir d’une dizaine d’année. De nombreuses variétés sont disponible pour la production de fruit ou l’ornement, parmi les plus connues : - Corylus avellana contorta, le noisetier tortueux aux branches entrelacées. – Corylus avellana « Nottingham » donne de grosses noisettes – Corylus maxima « Atropurpurea » le noisetier franc au feuillage pourpre décoratif et aux excellents fruits - Corylus avellana « Merveille de Bolwiller » ou Géante de HallesCorylus avellana « Fertile de Coutard »