Monday
27
June

Fausses chenilles

croesusVous avez malheureusement remarqué que dans votre jardin certaines feuilles sont consommées à la vitesse de l’éclair par des chenilles à l’appétit sans fin et vous vous inquiétez pour vos plantes… Il se peut que le coupable ne soit pas un futur papillon mais un hyménoptère (ordre représenté par les abeilles, les guêpes et les fourmis). Chez les hyménoptères, les mangeurs de feuilles appartiennent essentiellement à la famille des tenthrénidés,

appelés communément « mouches à scie » en raison de la forme de leur appareil de ponte (tarière qui permet de l’introduction des œufs dans les tissus végétaux). Les larves de tenthrèdes rongent les feuilles des plantes sur lesquels elles vivent en dévorant le limbe jusqu’aux nervures. Elles se mettent toutes dans la position caractéristique d’un S quand elles se sentent menacées. Leur forte ressemblance avec les larves de papillon leur a valu le nom de « fausses chenilles ». Chez la plupart des espèces, les adultes émergent vers la mi-mai. Les larves s’alimentent en groupe près du lieu de leur émergence. Favoriser la présence des ennemis naturels des tenthrède (oiseaux, les insectes prédateurs et les guêpes parasitoïdes) est une bonne mesure préventive. Lorsque ces insectes sont présents dans l’environnement, il est presque impossible d’éliminer totalement le problème, mais plusieurs mesures peuvent limiter les dégâts. Taillez les tiges déformées par la présence d’œufs et celles dont les larves se nourrissent, dès leur apparition. Attrapez les fausses chenilles et noyez-les dans une solution d’eau savonneuse (il n’y a aucun danger à manipuler les tenthrèdes). Le savon noir peut servir à détruire les larves. Pour que le traitement fonctionne, les ravageurs doivent être présents au moment de l’application du produit. Dès l’apparition des larves, pulvériser une solution à la dose de 15 à 30 grammes par litre d’eau.