Tuesday
19
May

Nature préservée

d29_0Sur certains espaces publics, dont la plaine de la Mouline ou la base de loisirs de Pratgraussals, les prairies ne sont que partiellement fauchées…. cette pratique est un choix de gestion. Le fauchage tardif est une technique qui permet de préserver la richesse spécifique du milieu et d’accroître sa Biodiversité. La période de fauche, retardée a la fin de l’été permet la pleine expression des potentialités du milieu, que ce soit la faune ou la flore.

La fauche tardive qui est intéressante du point de vue paysager, offre une ambiance agréable, colorée et vivante en plus de favoriser une multitude d’insectes, d’oiseaux et de micromammifères  associés a cette flore. En effet, en laissant la nature se développer à son grès, les herbes et les fleurs sauvages pousser plus librement, de nombreux insectes devenus rares, comme les papillons ou les abeilles, font leur retour ce qui attire naturellement les prédateurs que sont les oiseaux. Ces derniers trouvent de plus dans ces zones sauvages un refuge idéal. La chaîne alimentaire est ainsi restaurée et la nature reprend ses droits. La gestion différenciée consiste à soigner  et entretenir de manière plus ou moins régulière les espaces verts, en fonction de l’utilisation qui en est faite.  Les endroits très fréquentés par le public, comme les parcs et jardins, bénéficient d’une attention toute particulière pour le plaisir et le confort de tous tandis que les espaces plus « sauvages » ou plus retirés, comme l’échappée verte sont volontairement moins entretenus (sans négliger la sécurité et le confort des promeneurs), la priorité étant ici accordée à la flore et, par voie de conséquence, à la faune.