Thursday
21
November

Curieux champignon

hericium-erinaceus-albiSurprenante découverte ce jeudi, sur un chêne sénescent du chemin de Rudel . Cette observation d’Hydne hérisson (Hericium erinaceus) est intéressante à signaler car s’il n’est pas rare en France, ce drôle de champignon est peu fréquent à l’état naturel et protégé dans certains pays. Il se trouve dans toutes les zones tempérées du monde et c’est un comestible cultivé au Japon et en Chine pour la consommation ainsi que pour ses propriétés médicales.
Ce champignon  de forme globuleuse est composé de longs aiguillons blanchâtres pendants, auquels il doit son surnom. Il peut s’étaler jusqu’à 30 cm de largeur. Ses aiguillons, longs de 2 à 5 cm, sont recouverts par l’hyménium, partie fertile du champignon. A la base, il s’épaissit pour s’ancrer sur le tronc de l’arbre qu’il parasite. Parfaitement blanc à la naissance, il fonce avec l’âge, prenant des tons ochracés.
Cette éspèce tardive ( vers la fin de l’Autome-début Hiver ).  sort ses piquants à l’automne ou en hiver, sur les blessures des arbres feuillus tels que les chênes, les hêtres, les érables, les acacias, les platanes ou les noyers.

Ce champignon est comestible lorsqu’il est jeune. Sa texture est souvent comparée à celle des fruits de mer et il est utilisé dans la cuisine végétarienne et chinoise. Sa saveur est douce et sucrée avec un léger goût de noisette.
Les champignons que l’on retrouvent en vente proviennent de culture artisanale ou industrielle.

L’ Hydne hérisson est couramment utilisé pour soutenir le système immunitaire, comme anti-inflammatoire, antimicrobien, antitumoral et pour ses propriétés régénératrices du système nerveux. L’erinacines E contenu dans le champignon a des propriétés régénérantes pour certaines cellules neuronales.Cette substance permet d’accroître la mémoire, mais également de limiter la dégénérescence neuronale provoquée par l’alcoolisme et la toxicomanie, la maladie d’Alzheimer ou le diabète