Monday
07
April

Bulbes d’été

agapantheAvec l’arrivée des beaux jours consécutifs à un hiver assez pluvieux (400mm depuis le mois de décembre), le jardinier prépare avec soin l’aménagement de ses plates bandes. Plongé dans les catalogues spécialisés ou au détour d’une visite en jardinerie ou chez les horticulteurs locaux, les idées et les envies prennent forme peu à peu. Une des nombreuses possibilités pour fleurir un jardin est d’utiliser la vaste gamme des plantes à bulbe, tubercule ou rhizome. (tige souterraine). Parmi les tubercules, vous connaissez le dahlia, sous ses différentes formes de fleurs : cactus, pompon, à fleurs simples, boule, à fleurs de pivoines, à collerette…de couleur et de hauteur dans une très grande diversité. Quelques variétés: Bishop of Llandaff (orange), Chat noir (pourpre foncé) Bristol Stripe (blanc rosé). Les dahlias peuvent se mettre en culture dans un pot, à l’abri des basses températures dès à présent, tout comme l’arum, l’alstromère ( ou lis des Incas) ou le canna dont il existe une grande diversité de couleurs et de feuillages.
D’autres comme l’agapanthe, l’acidanthera, le bégonia tubéreux, le glaïeul doivent être mis en terre à partir du 15 mai lorsque les sols se sont réchauffés et que les gelées ne sont plus à craindre.
Certaines de ces plantes ne craignent pas les hivers trop rigoureux à condition que le sol ne garde pas trop l’eau : le crocosmia ( fleurs rouge ou oranger), le galtonia (blanc), le lis, l’ail d’ornement…
Enfin, les iris bulbeux et réticula, moins connus que l’iris des jardins, offriront au fil du temps de jolies touffes fleuries, ne demandant aucun entretien.
En général, le trou de plantation est égal à 2 ou 3 fois la hauteur du bulbe ou du tubercule. Pensez à amender légèrement votre sol et d’assurer un arrosage régulier, garant d’un fleurissement continu.